Comment arrêter les pensées obsessionnelles au travail ?

Les pensées obsessionnelles encore appelées les ruminations mentales ou les pensées intrusives appartiennent à la catégorie des troubles obsessionnels compulsifs (TOC).

Elles sont source d’angoisse et de détresse.

Si l’on éprouve des difficultés à les surmonter, c’est justement parce qu’elles sont récurrentes, involontaires et constantes.

Comment arrêter les pensées obsessionnels au travail

Ainsi, elles vous assaillent même sur votre lieu de travail.

Dans ces conditions, comment peut-on arrêter les pensées obsessionnelles ?

Reconnaître les pensées obsessionnelles

L’esprit humain a la capacité d’engranger beaucoup d’informations.

Toutefois, il arrive que parmi ces données, certaines vous reviennent à l’esprit de façon récurrente.

Chaque fois qu’elles vous viennent en tête, vous essayez de penser à autre chose, mais vous ne faites que les renforcer encore plus.

C’est comme si votre esprit vous forçait à repenser encore et encore à la même chose.

Progressivement, vous vous enfoncez dans une sorte de cercle vicieux.

Cette situation peut s’avérer assez difficile dans le cadre de votre travail.

Cela peut entraîner des difficultés de concentration, une mauvaise humeur, une inquiétude ou une tristesse inexpliquée.

Par ailleurs, toutes ces conséquences peuvent vous influencer négativement dans votre travail.

Pour vous débarrasser de ce type de pensées, il faut les connaître.

Parmi les pensées obsessionnelles, on peut citer :

  • les pensées agressives,
  • les pensées humiliantes,
  • les pensées érotiques,
  • les doutes,
  • les pensées de peur,
  • les soucis quotidiens, etc.

Obtenez plus d’infos sur pseudo-sciences.org pour mieux appréhender votre situation.

Prendre en compte les bonnes stratégies

Une fois que vous avez reconnu votre problème de pensées obsessionnelles et identifié celles qui vous gênent, il faut trouver des solutions rapidement pour éviter qu’elles n’interfèrent dans votre travail.

Accepter les pensées obsessionnelles

Face aux pensées obsessionnelles, la première chose à faire est de ne pas focaliser l’attention dessus.

Il faut arrêter d’essayer de prendre le contrôle sur vos pensées obsessionnelles, car vous n’y arriverez pas.

Ce qu’il faut plutôt faire, c’est de les accepter pour ce qu’elles sont : des pensées parasites.

Ne pas se juger

Il ne sert à rien d’éprouver de la honte ou de vous fustiger à cause de vos pensées obsessionnelles.

Vous n’êtes pas le seul à qui cela arrive.

La culpabilité et la honte ne feront que les nourrir encore plus.

Changez donc votre manière de les voir et de les aborder.

Un temps pour ruminer

De façon pratique, chaque fois qu’une pensée dérangeante vous viendra à l’esprit, essayez de penser à autre chose et remettez-la à plus tard.

Choisissez un moment précis, mettez-vous au calme et abordez cette pensée intrusive comme si vous étiez quelqu’un d’extérieur.

Ensuite, disséquez-la de façon objective pour la comprendre.

Ainsi, elle perdra petit à petit de son pouvoir.

Le recadrage et la déconcentration

La déconcentration va consister à forcer l’esprit à penser à autre chose qu’aux pensées obsessionnelles.

Cela passe par exemple par des moyens comme la lecture, une promenade, le sport, etc.

Quant au recadrage, il peut vous servir à réorganiser les informations.

Pour cela, il faudra se répéter que ces pensées sont normales et qu’il ne faut pas essayer de les combattre.

Persuadez-vous qu’elles ne sont pas importantes, qu’elles ne sont pas dangereuses et que les avoir ne fait pas de vous quelqu’un de mauvais.

Faire une thérapie

Il peut arriver que malgré votre bonne volonté et votre envie de vous en sortir, vous n’arriviez pas à le faire seul.

Dans ce cas, faites appel à un professionnel.

Suivre une thérapie accompagnée d’un psychologue par exemple vous aide à mieux vous connaître.

De plus, le psychologue vous aidera à prendre conscience de vos progrès et saura vous orienter pour vous débarrasser de ses pensées.

En conclusion, avoir des pensées obsessionnelles en milieu de travail peut vite vous causer des soucis et peut même entraîner un licenciement.

Il faut donc accepter sa situation et chercher les solutions idoines pour y remédier.

Ce n’est qu’à ce prix que vous vous affranchirez de vos blocages.


Articles connexes :

Comment faire pour arrêter les fuites urinaires liés au stress ?

Burn-out et arrêt de travail : le guide ?